[Vidéo] Chapitre 5 : Bric-à-brac de culture générale en psychologie et neurobiologie

iceberg

fd

Bonjour chers lecteurs !

Captatio benevolentiae

Ce chapitre ne sera pas dispensé comme un cours de psychologie. Les informations que vous y trouverez seront éparpillées, sans nécessairement de rapport direct entre elles, et les sujets abordés seront choisis selon mon bon plaisir ; le but étant de vous apporter quelques connaissances, parfois générales, parfois précises sur la neurobiologie (notamment à travers nos comportements) et la psychologie (et psychologie sociale).

Vous le savez, je ne suis en rien psychologue et donc encore moins un expert en psychologie. Mais j’ai quelques connaissances et une certaine culture autour de ce domaine qu’il me semble important et utile pour votre apprentissage du mentalisme de partager avec vous !

Me revoici donc pour un nouveau chapitre après une longue absence. Je ne ferai pas plus longtemps durer le suspens et ce premier article portera sur une approche générale de l’utilité de notre inconscient.


Introduction à la psychologie : l’inconscient et ses automatismes

Je suis d’accord avec vous, ce n’est pas le sujet le plus simple pour commencer ce chapitre ! Mais comme ce n’est pas tout à fait moi qui vais vous transmettre, par écrit, mes connaissances, cela devrait largement vous faciliter la compréhension de cette notion ! Vous comprendrez de quoi je parle une fois arrivé(e)s en bas de page (ou si vous avez bien lu le titre de l’article 😉 ).

L’on en entend beaucoup parler, il fait du bruit dans les discussions entre mentalistes et hypnotiseurs. Mais qu’en connaissons-nous ? 
Prenons l’exemple de l’hypnose : nous savons que le concept de l’inconscient a longtemps été utilisé par les hypnotiseurs pour justifier des comportements apparaissant chez les personnes hypnotisées lors de transes. L’on sait aujourd’hui que si l’hypnose peut encore permettre, a priori, d’utiliser l’inconscient comme vecteur de remède à nos troubles psychiques, beaucoup de réactions n’ont pour autant jamais tenu à l’inconscient. L’on peut ainsi assurément dire que l’hypnose de spectacle, par exemple, n’a qu’un rapport très lointain avec l’inconscient.

Mais alors qu’en est-il ? L’inconscience est-elle utilisée correctement ou nous en servons-nous comme prétexte pour expliquer les réactions de l’homme qui nous échappent (et dans notre contrôle sur celles-ci et dans notre capacité à expliquer leur origine et leur fonctionnement) ?

gfd

Un bref rappel historique

L’inconscient est un charmant concept (le concept fondamental de la psychanalyse d’ailleurs) désignant l’activité psychique se déroulant hors la sphère consciente dans l’esprit d’un individu. Il apparait d’abord dans les réflexions des philosophes (pensons à Descartes, puis Spinoza et Pascal) qui se relèveront l’existence d’une activité échappant à notre conscient, qui ne sera désormais plus considéré comme complètement autonome dans son fonctionnement.
Le concept connaitra un renouveau avec notre cher et tendre S. Freud, qui, en reprennent le travail de ses prédécesseurs (Charcot, Brenheim, Breuer), permettra l’avènement de la psychanalyse. Mais cela restera quasiment toujours à l’état de théories.
Il faudra attendre que les progrès de la science facilitent les études scientifiques pour que des chercheurs en neurobiologie, en psychologie cognitive et en neuropsychologie précisent la question. Enfin, « précisent », oui et non, car aujourd’hui encore, tandis que certaines recherchent tendent à enfoncer la porte ouverte par Freud et ses collègues avant lui, d’autres viennent largement contredire ces approches.

gfd

Inconscience : gérante attitrée des automatismes comportementaux

Si les approches freudiennes sont remises en cause de nos jours, il est largement admis que l’inconscient existe et est la base de réactions et comportements psychiques qui sortent de notre contrôle conscient et son directement gérés par le cerveau. Ce sont nos automatismes.
Mais à quel point sommes-nous enclins à en développer ? Dans quels domaines et à quelle fréquence ? Et plus important encore : où, quand, et comment ?

Toutes ces réponses sont apportées dans ce reportage passé sur Arte en 2011 : Le cerveau et ses automatismes : le pouvoir de l’inconscient.
S’il y a une émission que vous devez regarder sur le sujet, c’est bien celle-ci. C’est pourquoi c’est l’objet de cet article.
Je vous mets un lien ci-dessous (je l’ai choisi car il reprend la vidéo en entier, mais la qualité peut laisser à désirer ; vous trouverez sur Youtube d’autres versions (mais découpées en plusieurs parties) qui seront peut-être de meilleure qualité vidéo).
Quoi qu’il en soit, enjoy !

http://www.youtube.com/watch?v=GQxSqaHYj2Q

[Vidéo] Chapitre 5 : Bric-à-brac de culture générale en psychologie et neurobiologie

2 réflexions au sujet de « [Vidéo] Chapitre 5 : Bric-à-brac de culture générale en psychologie et neurobiologie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *