[Pratique] Vous n'arrivez pas à maintenir une transe ? Cet article est fait pour vous !

Pontalis-J-B-Le-Dormeur-Eveille-Livre-897146808_ML

Chers lecteurs, voilà un moment que je n’ai pas écrit !

Et il fallait remédier à cela ! Il serait par ailleurs nécessaire de changer un peu de chapitre, et de passer ainsi au cinquième et dernier chapitre. Mais est-ce que cela signifie qu’après cet ultime chapitre il n’y aura plus d’article ?! Noooooooooon, rassurez-vous (oui, j’ai la prétention de penser que ça peut vous inquiéter 😉 ), je continuerai d’écrire tant que je le peux, des articles qui seront utiles à compléter tout ce que nous avons déjà vu sur ce site. Bref, un joyeux méli-mélo qui reprendra tous les thèmes abordés.
Ainsi, je pense que cet article sera le dernier ou l’avant dernier du chapitre 4 concernant l’hypnose. Néanmoins, s’il vous reste des questions concernant la pratique ou la théorie de l’hypnose, je vous invite vivement à me les signaler, je reviendrai dessus après le dernier chapitre. D’ailleurs, si vous voulez aborder un point, un sujet, ou un thème passé sous silence dans les cinq chapitres, alors faites-le moi savoir par mail, afin que je puisse répondre à votre demande par la suite !

Mais passons au vif du sujet : l’approfondissement et le maintien de la transe. Plusieurs lecteurs m’ont écrit pour me faire part de leurs difficultés à maintenir une transe hypnotique ; ils réussissaient en effet à endormir leurs partenaires mais au bout d’un certain moment, certains d’entre-eux se réveillaient. Pourquoi ce problème existe-t-il et comment pouvez-vous remédier à cela ou au moins limiter ce phénomène ?

fd

Les causes

Ce souci peut intervenir à cause de deux facteurs (en considérant que vous hypnotisez une personne suffisamment réceptive pour que tout hypnotiseur puisse en faire sa ou son partenaire d’hypnose sans problème évident) : la maladroite ou mauvaise induction ou l’ennui spontané de votre partenaire. Dans les deux cas, cela est provoqué par une erreur de l’hypnotiseur : soit, l’erreur est évidente, vous n’avez pas endormi correctement votre partenaire, pas nécessairement du fait d’une mauvaise induction, mais aussi par le manque de profondeur de votre induction ; soit, vous n’avez pas stimulé suffisamment votre partenaire lors de votre séance d’hypnose. Cette dernière hypothèse est fréquente pour les débutants, lorsque ceux-ci endorment plusieurs personnes puis décident de ne donner des suggestions qu’à une part d’entre-elles : les autres sont endormies mais délaissées et, fautes d’avoir des choses à faire sous hypnose, décident de se réveiller.

Eh bien mes cher(e)s, cela se corrige facilement !

fd

Les remèdes miraculeux de Tonton Hugo (Alléluia !)

Reprenons cas par cas, voulez-vous. 
Dans le premier cas : mauvaise induction. Que faire ? Prier ? Mauvaise idée. Alors quoi ? Eh bien vous me croirez ou pas, mais le mieux est encore de vous appliquer dans votre induction !
Il est primordial, impératif même, que votre induction soit irréprochable, car si vous la pratiquez avec succès, alors le plus gros sera fait, et vous aurez bien moins de soucis à vous faire pour la suite ! Une induction réussie signifie deux choses : que vous n’ayez oublié aucune étape, et que vous ayez été suffisamment précis et exhaustifs pour que la transe initiale soit suffisamment profonde.
Rappelons pour cela les différentes étapes de l’induction longue (car si la courte ne marche pas, mieux vaut revenir sur la longue) :

  1. Le conditionnement : je vous en ai déjà parlé ici et . Le conditionnement fait partie intégrante de l’induction, penser le contraire serait une erreur. Il ouvre vos partenaires à l’induction, et leur permette d’accepter bien plus facilement vos suggestions.
  2. La fixation : fixer l’attention de vos partenaires sur un point en particulier, le but étant de les concentrer (comme la tomate !), afin qu’ils ne soient pas distraits et vous donnent toute leur attention. Je vous en parle ici dans le cadre de l’induction par fixation.
  3. La relaxation : que vous fassiez une induction par relaxation ou non, la relaxation de vos partenaires ne peut pas passer à la trappe. Elle permet clairement à ces derniers de s’échapper et de s’extraire de leur état normal de conscience. Apprenez à la pratiquer ici.
  4. L’ancrage : vous voulez procéder à des inductions rapides après l’induction longue mais celles-ci ne fonctionnent pas ? Peut-être oubliez-vous de poser un ancrage, méthode quasi infaillible pour s’assurer de la réceptivité de vos partenaires à une induction rapide. Je vous en parle ici.
  5. La transition : last but not least, la transition vous permet de ne pas briser brutalement tout vos efforts en sortant involontairement vos partenaires de leur transe. Elle vous permet de passer de l’induction aux suggestions de manière douce et subtil.

fd

Dans le second cas : manque d’attention portée aux partenaires. L’une des raisons fréquentes pour lesquelles une personne peut sortir de sa transe en dehors de toute la volonté de l’hypnotiseur, est le manque de stimulation de son esprit. Cela se produit souvent lorsque que l’hypnotiseur exerce sur un nombre important de personnes ; en effet, le risque que le praticien délaisse un partie de ses partenaires pour se concentrer sur d’autres est commun et d’autant plus vicieux que l’hypnotiseur délaissant quelqu’un, cette personne se réveillera, et l’hypnotiseur pensera alors à son manque de réceptivité et se concentrera davantage sur les autres, qu’il considère comme plus réceptifs.
Vous comprenez donc qu’il est essentiel que vous ne délaissiez personne. Si vous vous voyez que quelqu’un se réveille de son propre chef, rendormez-le/la, et testez ses limites (et donc sa réceptivité), concentrez-vous un court instant sur lui ou elle pour voir s’il/elle se réveille par manque de réceptivité ou par manque de stimulation. Si le premier cas se présente, mieux vaut la remercier et la congédier de scène que de la laisser seule ; pour elle, comme pour vous. Dans le second cas, assurez-vous de ne pas la délaisser.

fd

N’hésitez pas à encore réagir sur les articles de ce chapitre et des autres en commentaires, cela permettra d’éclaircir certains points que vous trouvez obscures, et d’approfondir les notions.

Le prochain article ou celui d’après (je suis encore en réflexion) ouvrira un nouveau et dernier Chapitre : une introduction à certaines notions psychologiques, de quoi vous former, sans prétention, une petite culture en la matière.

A très vite.
Hugo

[Pratique] Vous n'arrivez pas à maintenir une transe ? Cet article est fait pour vous !

9 réflexions au sujet de « [Pratique] Vous n'arrivez pas à maintenir une transe ? Cet article est fait pour vous ! »

  1. blastdoor dit :

    Bonjour,

    Quelle est la meilleur approche à adopter en hypnose pour aborder des inconnus dans les parcs? Car en ce moment je me prend que des vents .. ><

    1. Hugo Gervex dit :

      Hello Blastdoor !

      Le mieux est encore de laisser les personnes venir à toi, en brandissant une pancarte avec inscription “hypnose gratuite” ou “hypnose de rue” par exemple. Sinon, il vaut mieux est d’aborder les petits groupes (4 personnes maximum ; évite les personnes seules) dont les membres se laisseront moins entrainer par les plus moqueurs d’entre eux. Enfin, n’oublie pas d’expliquer ta démarche, le pourquoi de ton action, ces explications aideront davantage les groupes que tu abordes à accepter que tu interviennes auprès d’eux.

      Bonne hypnose !
      Hugo

  2. Tadchjy dit :

    Bjr je découvre pour la première fois et je vous dirais que ça m’intéresse beaucoup et j’aimerais bien apprendre . Si possible de prendre contact avec vous cela m’arrangerait dans le cas contraire je continuerai de vous lire.

    1. Hugo Gervex dit :

      Hello Tadchjy !

      Je ne fais pas de formation personnelle, mais je peux répondre à plus amples questions par mail (hugo@apprendrelementalisme.com) si tu le souhaites !

      Au plaisir de te lire,
      hugo

  3. zourop dit :

    Content que tu reprenne un peu l’ecriture ! Ca fait vraiment plaisir !
    j’ai hâte de voir les nouveautés à venir et tout ce que tu vas pouvoir nous apprendre. et encore merci pour ce magnifique blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *