[Théorie] Vous pensiez connaitre le fonctionnement de l'hypnose de spectacle ? Vous aviez tout faux : la vérité sur l'hypnose ! (L'hypnose classique, qu'en sait-on ? 2/2)

2346726416_5c707484d4

Bonjour, bonsoir à toutes et tous !

Voici un article qui risque de provoquer des syncopes chez plus d’un. Mais comme il est de notoriété publique que je suis sadique et adore provoquer des syncopes, je le publie.
Non, la vraie raison à sa publication est la véritable nécessité que les nouveaux hypnotiseurs de spectacle du blog (vous, jeunes padawans) sachent ce qu’ils font réellement et ce qu’ils provoquent chez leurs partenaires. Non, vos partenaires ne sont pas somnambules ! Non, ils n’hallucinent pas lorsqu’ils miment une course à cheval ! Non, la catalepsie ne se fait pas que sous hypnose ! Non, l’EMC n’est pas le propre de l’hypnose ! Etc.

Dans ce post, vous comprendrez la démarche de recherche nécessaire à la compréhension du phénomène de l’hypnose classique ; je répond ici à une seule question : pourquoi les hypnotisés agissent ainsi lors des spectacles d’hypnose ?

Attention ! Cette article entre dans des considérations un peu techniques, donc accrochez-vous ! 😉

fd

Suggestibilité et lâcher-prise ?

Nous l’avons vu, l’hypnose générale répond à un seul et unique principe : la suggestibilité, c’est-à-dire la réceptivité à la suggestion ! Mais qu’en est-il de l’hypnose classique ?
Il y a des considérations qui affirment que l’hypnose de spectacle répond à un autre principe qui vient se rajouter à la suggestibilité : le lâcher-prise. Suffit-il donc de considérer que votre partenaire d’hypnose soit réceptif à la suggestion et capable de se laisser aller pour expliquer tous ses agissements ? Non. Je vous l’ai largement sous-entendu dans les précédents articles : ces deux principes suffisent à expliquer les effets neurobiologiques de l’hypnose, mais ne suffisent pas à expliquer les effets comportementaux. Doit-on limiter la définition de l’hypnose de spectacle aux bornes de la définition scientifique de l’hypnose ? L’hyperéveil est-il le seul processus propre à l’hypnose ?
C’est ici qu’intervient le conditionnement.

fd

Conditionnement, es-tu là ?

Pour répondre à ces questions, il devient nécessaire de rajouter un nouveau principe à l’hypnose classique pour expliquer son phénomène : le conditionnement ! Toute la “magie” de l’hypnose réside dans le fait qu’absolument tout se déroule dans la tête de l’hypnotisé. Pour reprendre l’exemple de l’article précédent cette série : si je vous dis que je suis un mauvais hypnotiseur, vous penserez que je ne peux pas vous hypnotiser, et en effet je n’y arriverai pas. Vous éprouverez, chers lecteurs, des difficultés  à hypnotiser les membres de votre famille : ils vous ont connu(e)s sans cette connaissance de l’hypnose, et un beau jour vous leur dites qu’ils vont faire la sieste ; vous en penseront-ils capable ? Leur inconscient, voire leur conscient, ne pourra pas le concevoir. Parce qu’ils sont conditionnés à ne pas avoir confiance en vos capacités.

Les hypnotiseurs de spectacle doivent donc conditionner leur public, en ne laissant aucun doute sur leurs capacités, et les effets de l’hypnose. Certains vont même jusqu’à mentir à leur public en leur faisant croire que les personnes les plus réceptives sont les plus intelligentes, ou que ça fait 10 ans qu’ils pratiquent l’hypnose, alors que ça ne fait qu’un an ! (Cf. article sur le conditionnement). Il faut donc conditionner le public, car sans cela, pas d’hypnose de spectacle !

fd

Quand la théorie de l’engagement s’emmêle !

Une question demeure : qu’est-ce qui justifie l’obéissance soudaine des hypnotisés, comment expliquer leur comportement ?

A cette question me vient une première idée de réponse : L’engagement sociale. C’est J-L. BEAUVOIS et R-V. JOULE qui développent la théorie de l’engagement. Pour rappel, celle-ci considère que si vous vous engagez à accepter une demande d’une personne, vous aurez bien plus de mal à refuser une autre demande, même plus contraignante, la prochaine fois qu’elle vous en posera une. Après tout, vous avez dit oui une fois, alors pourquoi maintenant vous diriez non ? L’hypnotiseur invite son partenaire à accepter une demande, puis une autre, puis une autre, et ce de manière croissante. Arrivé à la fin, les plus réceptifs à cette manipulation sont prêts à faire tout ce que leur demande l’hypnotiseur, tant que ça leur semble “raisonnable“. Et le pire dans tout cela, c’est que la plupart des hypnotiseurs de scènes utilise l’engagement sans même s’en rendre compte !

fd

Des partenaires qui aiment halluciner sous hypnose ou des partenaires soumis à l’hypnotiseur ?

Telle est la question.
Au fil de mes lectures sur la théorie de l’engagement, j’ai trouvé des développements sur une autre preuve social, appelée la « soumission librement consentie » (J.-L. Beauvois ; R.-V. Joule). La question s’est alors posée de savoir si cela pouvait venir compléter les idées d’explications sur le comportement qu’adoptent les hypnotisés en spectacle.
La réponse est oui ! A priori, je dis bien, a priori, l’effet de la soumission librement consentie est l’hypothèse la plus plausible pour expliquer les comportements des hypnotisés de spectacle actuellement. Voici donc la réponse à la question principale de l’article “Pourquoi les hypnotisés agissent ainsi lors des spectacles d’hypnose ?”

La soumission librement consentie est un aboutissement puissant de la théorie de l’engagement. Si cette théorie est appliquée suffisamment longtemps et sur des personnes qui y sont réceptives, alors il y a de fortes chances pour que celles-ci finissent, si elles sont bien conditionnées, par accepter les demandes les plus farfelues. Je m’explique.

L’hypnotiseur entre sur scène et demande au public s’il va bien (première demande), puis le public répond en cœur et s’il ne le fait pas suffisamment, le showman demande une réponse plus vive (première réponse de faible monopolisation des individus (+)) ; l’hypnotiseur continue en demandant aux personnes venues pour vivre une expérience extraordinaire de lever la main, et tout le monde lève la main, car tout le monde vient pour voir ou participer à cette expérience (réponse n°2, la monopolisation augmente puisqu’elle demande un mouvement, ++), puis il demande qui veut participer, et ceux qui le veulent lèvent la main (réponse n°3, +++, les potentiels partenaires sont alors ciblés et ont répondu une fois de plus que les autres). Il continue en demandant à tout le monde participer à des petites expériences hypnotiques simples qui fonctionnent sur tout le monde, et tout le monde accepte, même s’il faut bouger, se lever, se rasseoir, etc (réponse n°4, ++++). Il demande ensuite à tout le monde de participer à un exercice de relaxation de 3-4 min, et tout le monde le fait, après tout, pourquoi pas ? (réponse n°5, +++++, la monopolisation est bientôt à son apogée). Puis il procède aux tests de réceptivité (demande n°6, +++++) ; les réceptifs montent sur scène et sont alors piégés, ils ne peuvent plus descendre, ils sont engagés ! L’hypnotiseur les endors en 3 secondes, les participants s’écroulent, et les voici partis pour ne plus pouvoir refuser quoi que ce soit, tant que cela reste “raisonnable”.

Suis-je clair ? A ce stade du spectacle (l’endormissement), les “volontaires” n’ont déjà plus le choix, ils ne peuvent plus reculer, vous les avez manipulés. Voici l’une des situations dans laquelle la manipulation mentale est la plus efficace !

fd

Je crois avoir fait de mon mieux pour vous expliquer le plus clairement possible les mécanismes principaux de l’hypnose de spectacle. J’espère que vous n’êtes pas trop déboussolés de ces nouvelles, et pas trop embrouillés par ces informations. 😉
Vous comprendrez donc qu’il n’y a, 90% du temps, pas la moindre hallucination chez les hypnotisés, ni somnambulisme, ni réaction automatique, ni choc à l’endormissement, ni réel contrôle de la personne (heureusement), etc.

Bref, vous voilà rassasiés de connaissances objectives sur le sujet, je crois que je ne pourrai pas faire plus précis ! Je vous invite à réagir et à poser vos questions et remarques en commentaire ! 
Pour les nouveaux venus, et nouvelles venues, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter du blog (dans la colonne de droite) afin de bénéficier des avantages liés à l’abonnement (un nouvel article à accès restreint arrive bientôt, donc profitez-en) !

A très vite sur Apprendre le mentalisme.com
Hugo

[Théorie] Vous pensiez connaitre le fonctionnement de l'hypnose de spectacle ? Vous aviez tout faux : la vérité sur l'hypnose ! (L'hypnose classique, qu'en sait-on ? 2/2)

14 réflexions au sujet de « [Théorie] Vous pensiez connaitre le fonctionnement de l'hypnose de spectacle ? Vous aviez tout faux : la vérité sur l'hypnose ! (L'hypnose classique, qu'en sait-on ? 2/2) »

  1. Personne intrigue dit :

    De ce que je comprend l’hypnose me paraît excessivement dangereuse

    Et enfaite je suis tombé sur ce site en cherchant une méthode pour s’en protège et de ce que je comprend il y a 3 méthode pour s’en prémunir mettre en doute les compétences des personne considérée que la personne n’est pas de confiance et que cela est réellement dangereux pour nous
    Mais je pense me trompe
    Si je comprend bien cette article il est possible sous hypnose de réduire la résistance et la conscience d’une personne en demandant de plus en plus de choses à la (victime) en rétablissant une relation excessive de confiance et donc lui faire augmente sont seuil de tolerance
    Et je me demande dans quel limite cela est il possible
    En modifiant progressivement l’image cas une une personne de sont environnement ou des gens qui l’entoure j’ai meme tendance ci cela est avéré que c’est une conduite criminelle pour pauvre naïf
    J’avoue que la première fois que j’ai vue cela j’ai trouvai ca ridicule
    Mais ca a fini par m’intrigue et j’ai fini par craindre ce genre de choses

  2. Est ma 2 eme question est ce que les hypnotiser ressente un fantasme sur le faite de se faire contrôler ? Surtout pour ceux qui sont pas sur de tous c’est gens la ..ce sent il rassurées? Ou c’est leffet de groupe ?

    1. Hello Lucas !

      Je n’en ai aucune idée ! Je demanderai cela aux prochaines personnes que j’hypnotiserai pour connaître leur avis sur le sujet. Je t’invite à faire de même 🙂

      Bien à toi
      Hugo

  3. Dimitri dit :

    Je voulais te dire que ton site et juste génial et je l’ai découvert en cherchant comment manipuler les gens malgré que ton site soit très bien détaillé j’ai du mal se serai pour savoir si je pourrai éventuellement parler avec sur skype ou autres réseau.

  4. Je m’appelle Ludwig et je suis hypnotiseur. J’utilise l’hypnose en spectacle, à but thérapeutique, et pour mon propre développement personnel.

    Bien que je respecte tes idées et qu’en effet, il y a une part de manipulation et de conditionnement dans la pratique de l’hypnose de spectacle, il n’en reste pas moins que les volontaires sont réellement hypnotisées.

    Il est évident que pour l’efficacité du spectacle, nous recherchons les volontaires les plus réceptifs aux suggestions à ce moment précis. Pour ce faire, nous utilisons en effet une série de techniques de manipulation telles que tu les décris. Une fois ce tri effectué, nous induisons les volontaires dans une réelle transe hypnotique, puis nous l’approfondissons et l’ancrons pour que ces volontaires puissent vivre l’expérience au maximum de leurs possibilités.

    Je t’assure que les personnes ne simulent pas et que si elles n’étaient pas hypnotisées, elles ne feraient pas la moitié de ce qu’elles font sur scène. Il est tout à fait possible de rendre quelqu’un confus sans pour autant l’hypnotiser et donc, de faire passer beaucoup de suggestions sans aucunes inductions, mais pour ma part, j’appelle déjà ça de l’hypnose. Il ne faut pas faire l’amalgame entre hypnose et yeux fermés, ou inductions…

    J’hypnotise aussi en rue, ou pendant des soirées entre amis, ou même encore seul à seul avec quelqu’un qui serait curieux de vivre l’expérience. Dans le cas d’une hypnose non-thérapeutique et sans public, comment expliques-tu que les effets que l’ont peut voir en spectacle fonctionnent, et même avec quelqu’un de sceptique ? Pas besoin de se faire remarquer, pas de pression sociale, pas d’enjeux pour l’hypnotiseur ni pour l’hypnotisé, et ça fonctionne !

    Tu dis : ” Vous comprendrez donc qu’il n’y a, 90% du temps, pas la moindre hallucination chez les hypnotisés, ni somnambulisme, ni réaction automatique, ni choc à l’endormissement, ni réel contrôle de la personne (heureusement), etc.”

    Je dirais exactement l’inverse sauf pour le contrôle de la personne (il n’y a jamais un réel contrôle de la personne, notre cerveau reptilien est toujours là pour notre survie et nos valeurs et notre morale sont toujours en place elles aussi.)

    L’hypnose c’est avant toute autre chose, de la communication.
    On ne peut pas communiquer sans manipuler.
    On ne peut pas ne pas communiquer.

    1. Hello Ludwig !

      Je ne m’attellerai pas, comme je le fais d’habitude, à répondre de manière aussi développée que les commentaires auxquels je réponds, car non seulement le tien est particulièrement détaillé (et pour le temps que tu as pris pour le rédiger, je te remercie, car il est très clair), mais surtout que beaucoup de réponses à tes remarques sont contenues dans l’article lui-même !
      Néanmoins, magnanime je vais tâcher de reprendre chaque point que tu abordes.

      Qui a dit que les volontaires n’étaient pas réellement hypnotisés ? Ai-je nié l’existence d’une transe hypnotique ? Je ne fais que redonner une définition plus juste, car plus avérée, de la pratique de l’hypnose de spectacle. C’est parce que notre définition des effets hypnotiques diffère que tu penses que j’ai écris qu’il n’y avait pas d’hypnose.

      Encore une fois, ai-je dis que les hypnotisés simulaient ? Non. Les hypnotisés sont sous une forme d’hypnose qui demande plus de soumission mentale que de somnambulisme, point. Le somnambulisme en spectacle est excessivement rare. La “transe” dans laquelle se trouve les hypnotisés se résume scientifiquement à ce que j’ai expliqué dans cet article, et ne va, a priori, pas plus loin.
      Les suggestions post-hypnotiques, par ailleurs, sont bel et bien des effets hypnotiques directs, qui monopolisent des réactions neurobiologiques dans le cerveau ; mais ça, je l’ai déjà expliqué dans un autre article.

      De nouveau, ai-je annoncé que la pression sociale exercée par le public sur l’hypnotisé était la condition exclusive à la réussite de l’effet hypnotique ? Non. La simple manipulation de l’hypnotiseur peut largement suffire. Par ailleurs, à moins que tu sois seul dans une pièce avec ton partenaire d’hypnose, il y a toujours du public.

      Enfin, laisse notre cerveau reptilien en dehors de ça ; la seule chose qui limite les actes des hypnotisés est leur conscience ! C’est d’ailleurs le principe d’un EMC : lorsqu’une personne est en EMC, elle reste consciente.
      Pour ce qui est de ta contestation concernant les hallucinations et le somnambulisme, je t’invite vivement à le prouver, et alors tu pourras revenir sur ce que j’ai dis.

      Désolé d’avoir été dur, mais mon but est de mettre un terme à bon nombre d’idées reçues desquelles beaucoup de personnes, dont toi apparemment, ne se sont pas encore dégagées.

      A bientôt
      Hugo

  5. Maskedpigeon dit :

    En gros, si j’ai bien compris, selon cette phrase “Vous comprendrez donc qu’il n’y a, 90% du temps, pas la moindre hallucination chez les hypnotisés, ni somnambulisme, ni réaction automatique, ni choc à l’endormissement, ni réel contrôle de la personne (heureusement), etc.” 90% des hypnotisés font donc semblant?

      1. Barrois Damien dit :

        Bonjour Hugo, tres belle explication de l’hypnose de spectacle. Je viens d’assister à un spectacle, tout effectivement se passe comme decrit. Mais dans ce cas, comment expliquer que les personnes en pleine suggestion dorment, sur la scène à la demande de l’hypnotiseur? Dorment ils réellement ? Si quelqu’un sans apprentissage reproduit les étapes decrites, va t il arriver au même résultat ?
        Merci de ton retour

        1. Hello Damien !

          Qu’entends-tu par “dormir réellement” ? Car je l’ai déjà expliqué, mais l’hypnose n’est pas un vrai sommeil ; ce n’est qu’un état de relaxation.
          En toute théorie, oui, un novice peut hypnotisé s’il reproduit ces étapes… mais s’il reproduit ces étapes, alors il n’est plus vraiment novice 😉

          A bientôt
          Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *