Introduction au Chapitre 4 – L'Hypnose

Bonjour à tous !

Voici donc l’article d’introduction du nouveau chapitre consacré à l’Hypnose, j’espère que vous avez hâte. Le but de ce chapitre est de vous apprendre les différents principes, inductions, et effets de l’hypnose. Hypnose, oui, mais pas n’importe laquelle ; je suis hypnotiseur de spectacle, et je ne permettrai pas de vous enseigner les autres hypnoses (thérapeutique, médicale, humaniste, etc). Nous passerons brièvement dessus afin de les aborder malgré tout, mais sans plus, nous nous en tiendrons donc à l’hypnose classique.

Ce chapitre se composera d’articles théoriques (portant notamment sur les théories et études scientifiques consacrées à l’hypnose, ainsi que sur la place de l’hypnose dans l’Histoire) et d’articles pratiques (composés d’un texte explicatif, et d’une vidéo démonstrative).

Une grande partie des articles théoriques sont rédigés, mais il se peut très bien que j’en enlève certains et en rajoute d’autres, c’est la raison pour laquelle vous les découvrirez le moment venu. En revanche, je peux d’ores et déjà vous communiquer les sujets des articles pratiques, qui correspondront à votre formation. Ainsi, dans l’ordre de leur future apparition, nous verrons :

–  Les tests de réceptivité, notamment :

  • La chute en arrière ;
  • Les doigts collés ;
  • Les mains collées.

–  Les inductions, notamment :

  • Inductions longues :
    • induction par la relaxation (IR)
    • induction par sensations (IS)
    • induction par contraction de contraction musculaire (ICCM)
    • induction par fixation d’un point (IFP)
    • induction par passes magnétiques (IPM ; nous reviendrons sur la relativité du magnétisme et sur le fonctionnement réel de cette induction)
  • Inductions rapides :
    • induction par fascination (IF)
    • induction tourniquet (IT)
    • induction par fixation de la main (IFM)
  • Induction par interruption de pattern

    • Handshake
    • Butterfly induction
    • High Five
    • Pression manuelle
  • Inductions à partir des tests de réceptivité (PTR).

–   Le maintien de la transe et l’approfondissement de la transe.

–   Le réveil et le réendormissement.

–   Comment amener la suggestion.

–   La catalepsie (bien que ce ne soit pas un phénomène hypnotique en soi, mais nous reviendrons dessus dans un article auxiliaire).

 gfd

Bref, un programme chargé, qui vous demandera, nous le reverrons, beaucoup de pratique. Par ailleurs, l’idée que je souhaite vous enseigner la majeure partie des techniques d’hypnose professionnelle en fera sans doute rager plus d’un : je vous rappelle que le monde de l’hypnose est pratiquement hermétiquement clos, et beaucoup de gens paient cher pour se voir enseigner ces pratiques. Même si le blog ne peut retranscrire l’ambiance chaleureuse et l’aide personnelle des stages, il sera sans doute aussi complet (si ce n’est plus) que beaucoup de formations ! J’aimerai donc que vous soyez conscients de la chance que vous vous voyez offrir et que par conséquent vous pratiquiez l’hypnose avec respect, éthique et formes ! 🙂
Je vous laisse avec le premier article que je publierai dès demain : “Qu’est-ce que l’Hypnose ?”

A bientôt
Hugo

Introduction au Chapitre 4 – L'Hypnose

16 réflexions au sujet de « Introduction au Chapitre 4 – L'Hypnose »

  1. Le Mentaliste de Madagascar dit :

    salut HUGO,
    j’n’arrive pas a hypnotisé quelqu’un pourtant j’arrive a manipulé,lire les languages non verbaux,faire le lecture froide,utiliser les trucs de PNL!!!
    et je me demande pourquoi!a ton avis pourquoi?

    1. Hugo Gervex dit :

      Hello !

      Il n’y a aucun point commun réel entre les pratiques ces différentes disciplines. L’hypnose peut se pratiquer sans savoir tout le reste et inversement. Pour réussir en hypnose, je te conseille de bien conditionner tes partenaires, et de te montrer sur de toi.

      A bientôt
      Hugo

    1. Hello Flyeggs !

      Excellente question, d’autant plus pertinente sur ce site que tu la pose à un juriste 🙂
      Il n’existe, en France, aucune loi concernant l’hypnose et régissant sa pratique. Toutefois, certaines décisions de justice sont d’une importance telle qu’on les appliquent aux cas d’espèce comme on le ferait avec une loi (on appelle ces décisions “jurisprudences”) ; il se trouve qu’il en existe, en France, deux essentielles qui méritent notre intérêt :
      – Cass. crim., 12 déc. 2000, Wisse et a. : les témoignages dans les affaires pénales ne peuvent être valides s’ils ont été recueillis alors que la personne auditionnée était sous hypnose. (Tu peux en savoir plus ici)
      – Crim. 18 déc. 2013, F-D, n° 13-81.129 : l’amnésie d’une victime de viol concernant son agression et le fait même qu’elle ait été violée, révélée par une hypnothérapie, ne peut suspendre le délai de prescription légale de l’action publique. En d’autres termes : une personne qui lors d’une séance d’hypnose se souvient avoir été violée ne peut prétendre que son amnésie soit considérée comme un obstacle insurmontable suspendant la prescription de l’action publique (tu trouveras plus d’info ici).

      Ces jurisprudences sont, à mon sens, très pertinentes : en dehors de leurs justifications juridiques, tenant à la loyauté de la preuve par exemple (c’est le cas dans l’affaire de l’audition sous hypnose), les juges de cassation ont bien saisi la difficulté inhérente à l’existence même des effets prétendus de l’hypnose : l’hypnose, peu importe sa forme, repose en grande partie sur la suggestion ; comment alors s’assurer que les témoignages ou les souvenirs retrouvés sous hypnose ne sont pas le fruit de suggestions masquées ou d’une manipulation volontaire ou non de l’hypnotiseur ? Comment s’assurer qu’un souvenir n’est pas faux, lorsque celui-ci a été retrouvé suite à une induction hypnotique qui comprend de nombreuses suggestions ? Comment s’assurer qu’un témoignage est précis lorsque celui qui le donne est en état modifié de conscience ? Bref, face à l’absence de certitude, les juges préfèrent écarter l’hypnose comme moyen de preuve ou comme justificatif que l’amnésie est un obstacle insurmontable. Et à juste titre.

      A bientôt
      Hugo

    1. Hello Sheron,

      c’est peut-être parce que j’ai écris l’article que tu commentes il y a 5 jours et que je ne suis pas Speedy Gonzales ? Enfin ce dis ça, je ne dis rien 😉
      Eh oui, je viens seulement d’entamer le chapitre sur l’hypnose, Sheron… je précise aussi dans l’article suivant que je ne publierai les articles pratiques (avec les vidéos) qu’en décembre (car je souhaite tourner les vidéos d’un seul trait) ; donc ne t’inquiète pas, elles viendront 🙂

      En espérant que tu apprécies malgré tout les articles théoriques
      A bientôt
      Hugo

      1. Sheron dit :

        Jte remercie et desoler je n avais pas vue la date je suis impatient de commencer la pratique car je suis assez septique

        Aufaite il est super ton blog

          1. Sheron dit :

            De ma capaciter a le pratiquer
            car j ai vue que mesmer disais qu il fallait augmenter son magnetisme , il a dit qu il a mis des annee a augmenter son magnetisme or moi je n ai pas des annees

          2. Crois-moi, la réfutabilité du magnétisme ne lui confère en rien un caractère nécessaire pour pratiquer l’hypnose ! 🙂
            Donc ne t’inquiète pas, tu pourras faire des choses toutes aussi impressionnantes que Messmer, mais certes peut-être pas aussi rapidement 😉 car il faut beaucoup de pratique pour s’améliorer, et le fascinateur québécois pratique ses techniques depuis bien longtemps. Mais on apprend vite, rassure-toi

            A bientôt
            Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *