[CONCOURS] Correction et Félicitations !

Bonjour à tous !

Le concours est terminé, et vous avez été nombreux à participer. Merci à tous les participants d’avoir joué le jeu ! Je suis conscient que ce que je vous ai demandé n’était pas simple, mais cela devait vous donner une idée des exigences que vous devez avoir pour devenir doué dans ce domaine, et croyez-moi, on était, malgré tout, assez loin des vraies situations de la vie de tous les jours ! Mais courage, ces cas pratiques servaient, à défaut de vous faire gagner un livre, à vous faire progresser et à évaluer votre niveau.

Sans plus attendre, l’heureux gagnant, qui remporte le livre de John Bastardi-Daumont, est Gwen ! Bravo à lui ! ! !

Voici une correction détaillée le plus possible. Sachez toutefois que je ne vous en demandais pas tant, et que vous pouvez contester mon interprétation, en laissant un commentaire à la fin de cet article.

1/ Quels sont les deux signes évidents reproduis chez le politicien de gauche ? Que traduisent-ils ?

L’homme situé gauche (le secrétaire d’Etat américain Timothy Geithner) sur la photo reproduit deux gestes évidents : il penche la tête à droite et met ses mains en pronation. La tête penchante est le signe d’une hostilité latente, ajoutez à cela la position des mains, traduisant l’intention de calmer le jeu, de mettre en garde, de prendre du recul. L’idée de la teneur du discours de cet homme est probablement une mise en garde qu’il fait à N. Sarkosy.

Recul nécessaire :
Cependant, il sourit ! Et les positions non hostile de N. Sarkozy et de C. Lagarde montre clairement que la discussion n’est pas agressive. On peut donc supposer la possibilité que ce que T. Geithner dit n’est qu’un récit ou une idée qu’il prononce ; la tête illustrant peut-être son sentiment face à la situation présente, certes, mais ces mains illustreraient cependant son récit.

sdf

sdf

2/  La tête de Bernard Tapie penche vers l’arrière, relevant ainsi le menton… Que traduit cette posture ?

Effectivement, la majorité d’entre vous a répondu juste, cette posture traduit bien une agressivité émanant de B. Tapie. Probablement est-il hostile envers la personne qu’il écoute ou envers son discours. Ce relevé de menton montre indéniablement que ce politique veut s’élever au-dessus de ce qui le dérange tant, et nous montre que B. Tapie n’est pas effrayé par la situation.

sdf

sdf

3/ Comment l’homme, au centre de cette photo, se sent-il ? Pourquoi ?

La jeune femme à gauche est :

a) Intéressée ?
b) Dans les nuages ?
c) Ravie ?

Certes, le prince (au centre) sourit, et fait bonne figure, mais quelque chose le gêne, il n’est pas à l’aise. Cela se remarque car il positionne ses mains devant lui, en guise de barrière. Ce toucher des doigts illustre la situation inconfortable dans laquelle il s’est mis.

Cette deuxième partie de question était difficile, seules deux personnes ont répondu correctement ! Tout se passe dans le regard et dans la tension faciale de notre jeune amie : son regard est perdu dans le vide, et son visage garde encore la trace du sourire qu’elle vient d’esquisser. En effet, elle oublie d’arrêter de sourire car elle a décroché de la conversation, la réponse correcte est b).
Je m’explique, le fait que son visage relâche certains muscles, mais d’autres non, montre que son sourire était contrôlé : c’est un sourire social. La partie inconsciente des muscles du sourire se détend, tandis que la partie consciente reste figée (autour du nez et de la bouche), car elle se concentre sur autre chose, en l’occurrence, ses pensées. Probablement a-t-elle aussi cessé de cligner des yeux.

sdf

sdf

4/ Camille Lacourt croit-il ce qu’il dit à propos de sa joie d’arriver ex-æquo avec son partenaire Jéremy Stravius ? Pourquoi ?

Un cas compliqué mais un très bon entraînement ! Effectivement C. Lacourt ne croit pas réellement ce qu’il dit concernant sa joie d’arriver ex-æquo avec J. Stravius. En effet, il y a quatre éléments qui nous permettent d’affirmer cela :

– C.L. utilise une distanciation à la seconde 00:26, il dit en effet ” après je voie que Jérémy éclate de joie, j’regarde son truc ” en parlant de l’affichage du nom de J.S. sur les écrans.

– On distingue difficilement mais sûrement une micro-expression de regret et de déception, particulièrement furtive au moment où il dit constater qu’il son ex-æquo. Voici l’image de la micro-expression en question.

– Regardez-bien à la seconde 00:31, Lacourt secoue la tête pour dire “non”, alors qu’il s’exclame : “Je suis ravi”.

– Il enchaîne tout de suite après par une micro-expression de colère, la voici.

Attention, les pauses ne sont pas à prendre en compte comme signe de mensonge, car il est essoufflé, et donc obligé de respirer rapidement, ce qui le fait s’arrêter au beau milieu de ses phrases.

sdf

sdf

5/ Commentez la photo ci-dessous.

Nous voyons très clairement une scène de dispute entre ces deux personnes. L’agressivité dans leur visage (fausse d’ailleurs, puisque l’on voit clairement que la photo ne prend pas réellement des personnes entrain de se disputer mais bien des acteurs qui imitent une dispute pour la photo ; ceci se remarque aux traits peu marqués des personnages), les gestes amples et les postures dénotent un ton élevé. La femme cherche indubitablement à calmer le jeu de son interlocuteur (mains en pronation) et à s’imposer (cou et épaules avancés). L’homme, quant à lui, dans une posture aussi agressive (torse en avant) questionne son interlocutrice (mains en supination avec les doigts relâchés et épaules levées) sûrement à propos d’un reproche qu’elle aurait pu lui faire.

sdf

sdf

6/ Quel est l’élément montrant que N. Sarkozy ment dans la vidéo ci-dessous ?

http://www.youtube.com/watch?v=Ta3L8HQwVjo

Pour trouver la réponse à cette question, il suffisait de lire l’article précédent ! 😉
En effet, il est nécessaire pour vous de faire attention à ne pas toujours chercher le mensonge dans ce qui est dit, mais parfois dans ce qui n’est pas dit ! Dans ce cas, N. Sarkozy nous offre une latence de  4 secondes ! C’est énorme ! Vous pouvez l’observer de la seconde 00:03 à 00:07.

Beaucoup d’entre-vous se sont attachés aux gestes et à la posture du Président, comme par exemple la fuite de son regard… cela peut simplement traduire la recherche de l’information (quel qu’elle soit) dans son esprit ; n’oubliez jamais que la Communication non-verbale peut parfois n’aider en rien dans la détection du mensonge.

sdf

sdf

7/ Que pourrait se dire Martine Aubry ? (Plusieurs réponses possibles)

Dans cette question, il existe effectivement plusieurs réponses possibles car le recul (nécessaire en pratique du non-verbal) ne nous permet pas d’être sûr(e) à 100%. Procédons par élimination :

a) Ce n’est pas possible, car nous verrions une expression de soulagement (bouche entre-ouverte, sourcils relevés, paupières supérieures relâchées).

b) C’est tout à fait plausible ! Même si certains d’entre-vous pensaient que je plaisantais, il se peut tout à fait que M. Aubry replace sa frange (un lecteur m’a dit que ce n’était pas possible car elle l’aurait fait avec l’autre main… Si, c’est possible : on ne se replace pas la frange qu’avec la main opposée ;)).

c) Oui, cette réponse était très probable : les doigts en angle droit positionnés sur le front, et souvent (pas ici) accompagnés de sourcils relevés et d’yeux grands ouverts, sont typiques de ce genre de questionnement. Voici une photo du Président ayant la même expression, mais avec toutes les caractéristiques :

d) Et non, celle-ci est peu probable car nous verrions forcément une expression de peur ou d’angoisse.

sdf

sdf

8/ Qu’est-ce que ce rehaussement de la lèvre inférieure traduit-il ? Quels muscles sont sollicités ?

Voici une question d’application simple. Cela traduit le mensonge ! Les muscles sollicités sont le muscle orbiculaire de la lèvre, le muscle houppe et le muscle carre de la lèvre (je vous rappelle qu’il suffisait de lire mon article sur les micro-expressions pour le savoir ;)).

Cependant, je suis conscient que cette photo portait à confusion, car B. Clinton semble plus s’interroger que mentir, je n’ai donc pas pénalisé cette réponse.

sdf

sdf

9/ Cet homme n’a pas l’air dans son assiette… Quel émotion voyez-vous ? Qu’est-ce qui vous met sur la piste ?

L’émotion à repérer ici était de la PEUR. En effet, les muscles frontaux se relèvent (les sourcils remontent) et les paupières supérieures se rehaussent (muscle orbiculaire de l’œil, partie palpe-brale). Vous avez majoritairement bien répondu à cette question, bravo !

sdf

sdf

10/ Que pensez vous de ce que dit Richard Nixon ? Pour quelle(s) raison(s) pensez-vous cela ?

Richard Nixon se répète beaucoup, il s’accroche fermement à son pupitre (besoin de réconfort, pas sûr de lui) et fait quelques pauses. Mais le plus remarquable (personne n’est passé à côté) c’est son retrait (suivit d’un croisement ferme des bras) traduisant très largement son mensonge !

sdf

sdf

11/ De la seconde 00:29 à la seconde 00:33, quel signe traduit le mensonge du Président ?

Pas besoin de faire long, c’est évidemment l’exemple typique du rehaussement de la lèvre inférieure, vu chez Clinton juste avant !

sdf

12/ Lequel de ces trois hommes d’histoire se sent menacé, lors de la conférence de Yalta en février 1945 ?

La réponse exacte était W. Churchill. Nous n’apercevons aucun signe de gêne, ni de mal-être chez F.D. Roosevelt ou J. Staline. Notre premier ministre britannique, en revanche tient son chapeau sur ses parties génitales, signe de protection contre une menace.

Mais faisons un peu d’histoire : lors de la Conférence de Yalta, le 11 février 1945, Churchill était en désavantage diplomatique, en effet, il souhaitait à ce moment-là rétablir un équilibre européen et éviter une hégémonie soviétique sur le continent (car les troupes soviétiques étaient sans doute les mieux armées et les plus nombreuses), mais, ayant déjà beaucoup cédé lors de la conférence interalliée de Moscou le 9 octobre 1944, il n’était pas en position de revenir sur ses concessions. Suite à plusieurs négociations politiques qui se sont avérées être des échecs, Churchill fut contraint de venir à Yalta.

Attention ! Staline n’est pas tendu, il attend. Sa position montre de l’impatience, pas de malaise…

sdf

sdf

13/ Comment s’appelle le geste évident reproduit par Nicolas Sarkozy ? Que traduit-il ?

Ce geste est celui que J. Messinger appelle “Le Clocher”. Il traduit l’assurance portée par N. Sarkozy, qui pense à coup sûr avoir raison.

sdf

sdf

14 / Commentez cette photo.

Il n’y avait pas grand chose à dire : la micro-démangeaison à l’œil que se soulage le Président est un éventuel signe de mensonge. En allant un peu plus loin, vous auriez pu déduire que ce qui le dérangeait était quelque chose qu’il voyait, certainement.

sdf

sdf

15/ Cette question servira à vous départager. Attention, elle n’est pas facile.
Bill Clinton ment dans la première partie de la vidéo. Quels sont alors les 6 signes qui le prouvent ?

Cette question n’était pas simple. Peu d’entre-vous a réussi à trouver 6 vrais signes de mensonge ; mais les voici :

– Bill Clinton se pince les lèvres, dès le début de la vidéo.

– Il appuie son discours grâce à son index, en le martelant de pauses.
– Lorsqu’il dit ” I did not have sexual relation with this woman, miss Lewinsky “, il fait oui de la tête, contredisant ainsi son discours.
– De la seconde 00:17 à la seconde 00:20, les muscles frontaux de Clinton se redresse, laissant apparaître une micro expression de peur.


– Il utilise une distanciation : au lieu de dire ” Miss Lewinsky “, il prononce ” this woman”.
– Il répète le mot ” never “ afin d’insister inutilement sur sa vérité (qui n’en est pas une, vous en conviendrez).

sdf

sdf

Merci et bravo à tous ceux qui ont participé ! Encore bravo à Gwen, qui s’implique beaucoup dans le forum et participe activement à la vie des blogs qui concernent le sujet du mentalisme !!!

Nous nous retrouverons tous pour le prochain article sur le Cold reading ! 🙂

Amicalement
Hugo

[CONCOURS] Correction et Félicitations !

15 réflexions au sujet de « [CONCOURS] Correction et Félicitations ! »

  1. Jack dit :

    Comment fais-tu la différence entre la peur et la surprise ? J’ai un peu de mal entre les deux et perso, je voyais de la surprise. (Je ne conteste pas avoir tort mais j’aimerais comprendre mon erreur)

    1. Hello Jack !

      La surprise se manifeste par une contraction des muscles frontaux (les sourcils se lèvent), un “écarquillement” des yeux (partie orbitale des muscles orbiculaires), et une entre-ouverture de la bouche (muscles platisma, carre et houppe). La contraction des grands frontaux est, d’après Paul Ekman, linéaire, droit, sans disparité. L’expression de surprise ne dure qu’une seconde (bien qu’il soit possible de conserver cette expression pour l’appuyer ou la simuler).

      La peur, quant à elle, se manifeste presque de la même manière en apparence, mais diffère sur quelques points : les sourcils ne font pas que se lever, ils se rapprochent ! Cela crée une contraction en courbe des muscles frontaux, et non plus linéaire : au centre du front, les rides dues à cette contraction sont courbées.
      Au delà d’écarquiller les yeux, les paupières inférieures se contractent au coin intérieur de l’oeil.
      La bouche s’ouvre, voire se tend. Enfin les épaules peuvent se lever en se contractant.

      Plus encore, la peur crée des effets plus subtils mais qui lui sont bien plus propres : les pupilles se dilatent pour permettre d’améliorer la vision, le pouls accélère et la peau du visage blêmit car le sang se dirige vers les membres inférieurs pour permettre la fuite.

      En espérant que ces précisions t’auront aidé.
      Hugo

  2. meliel dit :

    Salut, cette correction fut un regal, je suis encore nul en mentalisme, alor je ne suis qu’un fantome sur ces pages si delicieuses, toutefoi, je decide d’ecrire aujourdhui pour vous encourager dans ce que vous faite pour cet aide et ces tests, merci pour tout

  3. Ed dit :

    Bonjour. A la question 15, j’ai remarqué que Bill Clinton cligne beaucoup des yeux. Faut-il prendre cela en compte comme signe de mensonge ?

  4. Kevin dit :

    Salut, pour info je souhaiterais rajouter pour la 9 qu’à mon avis, ce qui fait que la moitier du visage de notre homme soit caché est qu’il effectue un geste de réassurance (oui même si j’arrive longtemps après la fête je participe ;))

    1. Hello Kevin !
      Eh non, les gestes de “réassurance”, comme tu les appelles si bien, font appel à une réaction primitive : l’auto-caresse. Dans les cas où les gestes servent à apaiser une personne angoissée, cette dernière se touchera les lèvres (symbole maternel), se caressera la main où le visage. Ici, il s’englobe le visage avec sa main. C’est de l’auto-protection. 🙂

      A bientôt
      Hugo

  5. Michel_C dit :

    Ces cas pratiques furent très intéressants à faire, merci encore pour avoir créé cet exercice. Et félicitations à Gwen ! 🙂

    Je n’ai qu’un seul petit point de désaccord, concernant la conférence de Yalta où mon interprétation serait légèrement différente. Comme je l’avais indiqué dans mes réponses, cette question était piège. Si on connait un tant soit peu l’histoire, il est tentant de répondre Churchill, d’autant avec la posture de ces mains. Pour autant, sur la photo et les connaissant caractères des personnages, j’ai préféré répondre Staline. En effet, Roosevelt dirige la discussion, il est à l’aise, il est le leader. Staline lui, semble plus tendu et sérieux, ce qui peut effectivement traduire de l’impatience mais pourquoi pas un mal être dû au sentiment de menace. Mais surtout, Churchill ne me donne pas l’impression d’être menacé, il me semble davantage en dehors de la discussion, “à côté de la plaque”.

    Bref, encore merci pour ces petits tests !

    A bientôt !

    Michel

    1. Hello Michel !

      J’ai relevé ta réponse dans ton analyse, à propos de Yalta, et je ne l’ai pas compté comme une erreur importante, car la photo est trompeuse.
      Ton analyse est intéressante, mais rien de concret chez J. Staline ne nous permet d’affirmer qu’il est sur la défensive. Cela tient de l’impression ! J’ai choisi volontairement cette photo, car mon but était de vous faire trouver des réponses fondées sur l’observation de gestes et de postures. Ici, seul Churchill a une posture propre à l’embarras.

      Mais je comprend ton analyse 😉

      A bientôt
      Hugo

  6. Gwen dit :

    Merci Hugo, Merci TheMale et Merci a tous.

    Oui, TheMale, tu peux compter sur moi.
    Il faudra quand même me laisser le temps de le lire puis de l’absorber.

    A très bientôt.
    Gwen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *