[Chapitre 3 : Cold Reading] Introduction au Cold Reading

Les ongles d’un homme, les manches de sa veste, ses bottes, la marque des genoux sur son pantalon, les cals de son pouce et de son index, l’expression de son visage, les manchettes de sa chemise, ses mouvements – sont autant de signes révélateurs du métier qu’il exerce. Il est presque inconcevable que, dans le cadre de toute affaire criminelle, tous ces indices réunis ne parviennent pas à éclairer un enquêteur compétent.

Sherlock Holmes, 1892

Considéré comme un art par certains, comme une science pour d’autres, le Cold reading (lecture à froid) est surtout le rassemblement de plusieurs sciences telles que la psychologie, la sociologie, la morphopsychologie, le non-verbal, ect. Définie comme « un processus par lequel le lecteur crée l’effet d’une connaissance de la vie d’un sujet inconnu, passée, présente, et/ou future », le cold reading doit être assimilé à un processus d’observation très bref, qui permettrait de révéler les goûts, les choix et la psychologie du sujet, mais aussi d’atteindre des points bien plus profonds, comme des éléments de sa vie passée ou à venir et de mettre à nu les traits de sa personnalité les plus enfouis.

Ce chapitre a pour but de vous enseigner et renseigner sur la discipline du Cold reading. Cependant, celle-ci étant particulièrement complète, nous ne pouvons pas nous permettre de tout aborder. Je vous invite donc à faire plus amples recherches sur internet, dans des ouvrages, etc. J’essaierai cependant de vous donner le maximum d’informations, comme toujours ! 😉

La lecture à froid est avant tout un concept utilisé par les illusionnistes et les médiums, qui demande d’établir, contrairement à ce que l’on croit, deux contacts bien distincts : le contact visuel et le contact verbal.

Le contact visuel à pour but de vous faire déduire des informations par l’observation seule ; le contact verbal, lui, vous demande d’échanger avec la personne sujette pour obtenir des informations à son insu. Nous verrons bien entendu ces deux branches de la discipline !

Lorsque vous devez pratiquer le Cold reading sur une personne, vous devez être capable d’établir un profil type de celle-ci, puis au fur et à mesure, vous devez approfondir en allant chercher des informations bien plus précises, complexes et personnelles. Une telle manœuvre ne se fait pas naturellement, il vous faudra beaucoup d’entrainement, de pratique et de recherche avant de vous lancer réellement face à quelqu’un. Pour cela, il est nécessaire de maitriser certains aspects que nous allons aborder dans ce chapitre, ensemble : le Hot reading, l’effet Barnum (ou effet Forer), les traits communs de la personnalité, l’échelle Myers-Briggs, le « Speed-profil », le non-verbal, l’utilisation de statistiques, et bien d’autres techniques et connaissances que nous aborderons ! 🙂

Pour les nouveaux abonnés à ma newsletter, n’oubliez pas de m’envoyer votre adresse mail (pour plus d’informations lisez ceci). Je rappelle à tous qu’il ne vous reste plus que 3 jours pour participer au concours et tenter de gagner le livre de J. Bastardi-Gaumont ” Les Secrets d’un Mentaliste” !

A bientôt
Hugo

[Chapitre 3 : Cold Reading] Introduction au Cold Reading

7 réflexions au sujet de « [Chapitre 3 : Cold Reading] Introduction au Cold Reading »

  1. N.P dit :

    Salut Hugo ,
    j’ai lu ton article mais en faite ce que j’attendais c’est que tu nous présente les différentes types de personnalités qui peuvent exister pour que lors d’un decriptage ,que nous puissons dire que tel personne appartient a tel type de personnalité.bref que nous ¨soyons capable de deviner le comportement de tel personne. parce que quand tu parle d’etablir un profil type lors d’un cold reading il faudrait déja savoir les diffférents profils qui puisse exister

    1. Hello !

      Tu ne crois tout de même pas que je vais vous laisser en plan comme ça, sans rien, dépourvus de toute information ?! 😉

      Rassure-toi, ce n’est que l’introduction, je n’ai évidemment pas dit tout ce que je vous écrirai… évidemment je parlerai des différents types de personnalités, et même surement plus que tu n’en connais déjà : le parlerai des types de personnalités selon l’énnéagramme, et l’échelle Myers-Briggs, soit plus de 27 types de personnalité ! je crois que tu auras de quoi faire, ne t’inquiète pas. 🙂

      A bientôt
      Hugo

  2. Nicolas dit :

    Salut Hugo,
    J’ai une question qui me perturbe dans l’apprentissage du mentalisme. Si je devais tout apprendre un par un pour devenir comme toi un expert, je commencerais par quoi ?
    Au début, je me disais que je devais plus me focaliser sur la détection du mensonge et sur le cold reading mais en regardant le livre de John plus le e-book, je remarque que le cold reading et le fishing passe en dernier.
    Si on reprend les étapes du e-book pour devenir mentaliste, il faudrait commencer par quoi pour devenir un bon mentaliste ?
    En espérant avoir été clair =)
    Merci d’avance Hugo =)

    1. Hello Nicolas !

      A ton avis, pourquoi ai-je organisé mon blog en chapitres organisés dans un ordre précis ?? 😉
      Eh bien car je considère que c’est l’ordre le plus judicieux pour apprendre le mentalisme ! En effet, d’après moi, un mentaliste doit d’abord savoir réfléchir, manipuler (à des fins honnêtes), arranger les choses, bref, se servir de son intellect pour agir. Ensuite, il doit pouvoir comprendre comment et ce que pense ses interlocuteurs (synergologie et cold reading); puis, mais cela ne tient qu’à moi, je crois qu’il est nécessaire d’avoir pas mal de connaissances sur le cerveau, la psycho et l’esprit; enfin, l’hypnose peut être un outil utile au mentaliste avéré ! 🙂

      L’ordre de mes chapitres n’est pas choisi au hasard, rassure-toi ! Mais celui-ci reste évidemment mon appréciation personnelle 🙂

      Amicalement
      Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *