Je suis contre la théorie des mouvements oculaires dans la détection du mensonge ! Découvrez pourquoi

“Lorsqu’une personne ment, ses yeux bougent”    Aaaaaaaaah ! Nada ! Que nenni ! Niet !

Vous connaissez sûrement la théorie des mouvements oculaires, prévoyant que suivant l’angle où se dirige le regard de notre interlocuteur lorsqu’il parle, il utilise sa mémoire ou son imagination. Ce principe serait alors utile pour la détection de mensonge… Pour mieux comprendre, observez plutôt la vidéo ci-dessous illustrant parfaitement (coup de chance ou trucage, vous comprendrez pourquoi plus bas dans l’article) cette théorie :

Vous avez saisi ? Eh bien j’infirme cette règle !

En effet, après 5 années d’observation, je me suis aperçu que suivant votre main dominante (si vous êtes gaucher(e) ou droitier(e)) l’axe peut changer et donc inverser totalement le principe. Aussi, certaines personnes se concentrent suffisamment en réfléchissant à un souvenir ou à un mensonge pour que leur regard reste perdu dans le vide, et n’indique alors plus rien !

Par ailleurs, nous verrons plus tard que lorsqu’une personne ment, elle préférera vous regarder dans les yeux, afin de voir si vous gobez ses salades.

Sur le forum, un membre demandait comment cela se faisait pour que dans le premier épisode de Lie to me, la série américaine bien connue, les scénaristes nous montraient cette théorie… Eh bien non ! Ils ne se sont pas trompés, car ils appliquent un dérivé de ce principe, beaucoup plus fiable que la théorie elle-même. Je vous explique :

Il ne faut pas se méprendre : la série illustre le cas où l’on peut voir si quelqu’un ment sur un évènement passé.

En fait, lorsque vous faites appel à votre mémoire, vous tendez à regarder sur le côté (en haut, en bas, peu importe). Lorsque vous voulez savoir si votre interlocuteur va vous mentir sur un évènement passé, posez lui des questions banales sur un souvenir, pour vérifier la direction que prennent ses yeux quand il se remémore un souvenir. Ensuite posez-lui votre vraie question ; si ses yeux vous fixent ou changent de la direction liée au souvenir quand il vous répond, il ment !

C’est donc dans ce cadre-là et uniquement dans celui-ci que je vous conseille d’utiliser cette théorie, et pas autrement car elle manque beaucoup trop de fiabilité.

Je compte terminer mon chapitre ces vacances, il me reste pour cela encore mes articles sur la détection de mensonges, un article exclusif et un article d’application ! 😉

Amicalement à tous

Hugo

Je suis contre la théorie des mouvements oculaires dans la détection du mensonge ! Découvrez pourquoi

17 réflexions au sujet de « Je suis contre la théorie des mouvements oculaires dans la détection du mensonge ! Découvrez pourquoi »

  1. Smainines dit :

    bonjour,
    une amie m’avez dit d venir sur votre blog, et tout se que je recherche sur ma confiance sur soi comment
    communiqué avec les personnes mais le but absolue reprendre ma vie en main.
    J’aimerais pouvoir communiqué avec vous .
    Très cordialement,

    Mne Mamen Chantal

  2. Noémie dit :

    Bonsoir Hugo ,

    c’est vrai tu n’a jamais dit que cette théorie n’était pas vérifiable quelques fois et je suis toute a fait d’accord avec toi sur les théories mais pour moi cette théorie est vérifiable car la plupart des personne que je connais cette théorie s’applique sur eu a part une disthène .

    et j’ai quelques questions , sa fait combien de temps que tu pratique le mentaliste ? (si tu le pratique bien sure) , quesqui ta donne envie d’apprendre cette arts ?
    moi c’est la célèbre série “Mentaliste” avec Simon Baker , je me rappel comme si c’était hier c’était le 14 janvier 2014 à 22h37 je me suis dit pourquoi pas être mentaliste ?

  3. Noémie dit :

    tu sais Hugo je veux pas te contredire mais par exemple moi je fais du calcul mental à chaque cours de maths et quand je réfléchis ou quand je me remémore je regarde en haut ou à gauche et pourtant je suis droitière (si j’ai bien compris se que ta écris) et quand je ment sa la vérité je ne sais pas trop je te dirais sa la prochaine fois .

    1. Hello Noémie !

      Merci pour ton Ardonatus oratio (discours préalable utile à s’attirer la bienveillance de l’auditoire ; ici ton “je ne veux pas te contredire”) 😉
      Néanmoins je n’ai jamais dit que cette théorie n’était pas vérifiable quelques fois ; mais pour qu’une théorie existe, elle doit énoncer un principe qui se vérifie dans la plupart des cas. Si cela ne se vérifie (comme c’est le cas pour la TMO) qu’à 50% maximum, alors elle doit être considérée comme caduque.
      Pour résumer et faire simple, si tu as constaté que cela fonctionnait sur toi, ton voisin aura peut-être constaté que ça ne fonctionne pas sur lui. Conséquence, la théorie ne peut s’appliquer.

      En espérant avoir éclairci mon propos,
      bien à toi
      Hugo

    1. Salut Toi !

      Oui, sur le même sujet que cet article, je peux te conseiller “Pourquoi les hommes se grattent l’oreille et les femmes tournent leur alliance ?”, de Allan et Barbara Pease, mais le livre ne porte pas que sur ce sujet mais sur la psycho-gestuelle en générale.

      N’hésite pas à aller voir la page “Références et sources” de mon blog (ici), tu trouveras sans doute ton bonheur !

      A bientôt
      Hugo

  4. N.p dit :

    bjr a tous, je n’ai pas pu voir la video sur la theorie oculaire faute d’installation sur mon ordi.est qu’il serait possible d’avoir un article avec exemple expliquant la theorie des mouvements oculaire” j’ai cherche dans tous les parties du blog j’ai pas trouver. s’il te plait hugo j’aimerais lire un article expliquant bien cette theorie. merci d’avance

    1. Bonjour N.p !
      Je vais te l’expliquer ici :
      Partons du principe suivant : lorsque nous réfléchissons, nos yeux bougent (demande à quelqu’un de ton entourage de se remémorer quelque chose ou de faire un calcul mental, et tu verras qu’il bougera les yeux). La théorie des mouvements oculaires considère alors que suivant le côté où nous regardons, nous faisons appel à notre mémoire ou à notre imagination. D’après elle, lorsque les yeux de ton interlocuteur vont sur sa droite, il se remémore, lorsqu’ils vont sur sa gauche, il invente (d’où sont éventuelle utilité, que je revendique, dans la détection du mensonge). Mais la théorie ne s’arrête pas là… elle considère que si tu regardes vers le haut, tu te remémores (à droite) ou inventes (à gauche) une image; au centre, c’est un son ; et en bas, une sensation tactile.

      J’espère t’avoir éclairé

      Amicalement
      Hugo

  5. Chers tous,
    Je savais que cet article ferait réagir, et je suis ravi de constater que c’est le cas !

    Maxime, rassure-toi, je ne me contredis pas tant que cela : demande à un ami de faire un calcul mental qui le fasse réfléchir un peu… ses yeux bougeront ! La théorie met donc en avant le référentiel imagination, car les yeux bougent même sans souvenir. En effet, notre réflexion se base toujours sur un référentiel cognitif connu du cerveau.
    La dérivée,en revanche, met en avant le référentiel souvenir et ne prend pas en compte l’imagination.

    C’est pourquoi je conseille d’utiliser cette théorie uniquement pour des questions sur un EVENEMENT passé. 🙂

    Je donne mon avis dans cet article, et n’attends pas que vous soyez d’accord avec moi, je vous rassure. Chacun utilise les techniques qu’il convoite. 😉

    Amicalement
    Hugo

  6. Bonjour Hugo,

    Je parcours ton blog depuis quelques temps, mais je n’ai encore jamais posté de commentaire. Voilà qui est fait ! 😉

    Dans la théorie des mouvements oculaires, ceux sont seulement les véritables gauchers qui inversent le processus.
    Je n’ai plus les stats exactes, mais ils représentent environ 5% de la population , un taux relativement faible !

    Même si il est faible, c’est vrai qu’il faut toujours le vérifier, d’où l’importance de la calibration.

    Bonne continuation Hugo !

  7. Marie-Ève Paradis dit :

    Merci pour cette petite précision, c’est toujours bien pratique à savoir! Cela évitera de penser que quelqu’un ment alors que ce n’est peut-être pas le cas!

  8. Tout ce que tu dis là est vrai et tu te contredis (légèrement, hein) :
    tu utilises cette technique que lorsque l’on pose des questions. On appelle ça un calibrage, qui permet de déterminer le référentiel occulaire (le côté vrai et le côté inventé).

    La question de calibrage est souvent : “qu’avez vous fait il y a exactement 5 minutes?”
    Une réflexion qui demande de la précision, un calibrage, la réponse, seconde question dont la réponse sera inventée : “que ferez-vous dans quelques jours?” . Question évasive, appel à la créativité !

    Il est bien évident qu’on ne se sert rarement de cette technique dès la première rencontre (sauf si l’on a suffisamment observé sa cible) !

    Cordialement,

    Maxime H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *