Le clocher, un geste qui peut vous faire gagner

Bonjour à tous,

Vous n’avez pas trop froid ?

Voici un petit article intermédiaire en attendant le prochain, juste pour développer l’application d’un geste dans une situation, le CLOCHER. Nous avons déjà vu ce geste dans l’article “Le langage des MAINS (partie I)”; ce geste traduit un caractère plein d’assurance, la personne qui le reproduit considère avoir raison.

Mais alors, comment s’en servir pour gagner ? Et puis gagner à quoi ?

Les deux exemples qui me viennent à l’esprit sont les échecs et le poker. Le but de repérer ce geste est en fait, une manière de ne pas se laisser avoir, et de rétracter sa manoeuvre dès son apparition.

Le principe est simple; prenons le premier exemple, le jeux d’échecs. Imaginez : vous êtes en pleine partie, et c’est à vous de jouer. Vous avancez votre main près d’un pion que vous souhaitez déplacer. Vous voyez alors votre adversaire s’appuyer sur son dossier, les coudes sur les accoudoirs et les mains en clocher; il est entrain de vous signifier, sans dire un mot, que votre manoeuvre l’arrange bien. Vous changez alors votre main de place et la dirigez vers un autre pion; là votre adversaire croise les bras, se frotte la nuque, ou encore pince les lèvres en baissant la tête. Vous savez à présent que votre manoeuvre le dérange, vous pouvez jouer !

Prenons maintenant le second exemple, le poker. Imaginez : Vous avez un bon jeu (un brelan, par exemple), il y a déjà 3 cartes sur le board, il n’en reste plus que 2 (précision: vous jouez au Texas Hold’em). Le dealer distribue la quatrième carte sur la rivière, vous êtes confiant car même si plus aucune carte ne vient en votre faveur, vous avez un jeu probablement suffisant. Tout le monde s’est couché sauf vous, et deux adversaires. L’un d’eux regarde la carte qui vient de tomber, puis forme ses mains en clocher. Je vous conseille de laisser tomber vite fait, car on ne se met pas dans cette position pour une ou deux paires. Vous abandonnez (ou bluffez, mais là nous n’en parlerons pas), mais pas le deuxième adversaire qui, avec deux paires, est convaincu de gagner. Il perd; son adversaire avait un Full. Vous avez bien fait de vous coucher.

Voilà , j’espère que vous avez compris l’application de la psycho gestuelle dans le jeu, et même tout simplement…

A très bientôt pour un nouvel article.

Hugo

Le clocher, un geste qui peut vous faire gagner

2 réflexions au sujet de « Le clocher, un geste qui peut vous faire gagner »

  1. Mehdi dit :

    Bonjour Hugo,

    Merci pour tous ces articles que je lis avec attention. Cependant, en tant que croupier de poker, je ne peux lire des choses comme ça sans réagir ! 🙂

    “Vous avez un jeu moyen/bon (un brelan, par exemple), il y a déjà 3 cartes sur la rivière, il n’en reste plus que 2 (précision: vous jouez au Texas Holden). Le leader distribue la quatrième carte sur la rivière”

    – Un brelan est un jeu excellent en hold’em
    – La rivière est la 5ème carte du BOARD (les 3 premières constituent le flop, la 4ème est la turn, la 5ème est la river)
    – Comme je l’ai écrit dans mon premier point, il s’agit de texas hold’em et non holden
    – La personne qui a le bouton (celle qui distribue les cartes) ou le croupier sont appelés dealer, et non leader :o)

    Voilà, c’est peut-être du chipotage, mais la lecture de cette article me laisse penser que je pourrais te plumer au poker malgré tes capacités en synergologie ;D

    1. Hello Mehdi !

      Tu as eu raison de réagir, j’ai fais des erreurs !
      Ne m’intéressant que très peu aux jeux d’argent, je ne me suis pas concentré sur l’exactitude des notions, au temps pour moi !

      Et crois-moi, je ne doute pas une seconde que tu es meilleurs que moi techniquement 😉
      Mais attention, lorsque je joue au poker, je ne suis peut-être pas capable de prononcer dealer correctement ^^, mais je suis capable de savoir si ton jeu te plait ou non, de savoir si tu bluffes, et en posant quelques questions indiscrètes, et même sans que tu y répondes, de savoir avec exactitude quel jeu tu peux former ! 😉

      Mais je ne sais pas si c’est la technique ou la synergologie qui aide le plus, donc je ne mesurerai jamais à quelqu’un calé comme toi ! 😉

      A très bientôt
      Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *