Petite analyse des poignées de mains

La poignée de main est une relique de notre passé. Lors de rencontres amicales entre les tribus primitives, ils se tendaient mutuellement la paume de la main pour montrer qu’ils n’y cachaient pas une arme. Les Romains de l’Antiquité, qui portaient souvent un poignard dans leur manche, se saluaient volontiers par une prise d’avant-bras.

La forme moderne de ce rituel consiste à joindre mutuellement les paumes des mains avant de les serrer. Elle date du XIXème siècle, où elle servait à conclure une transaction commerciale entre deux hommes de même condition sociale. La poignée de main s’est généralisée au siècle dernier où elle restait exclusivement réservée aux hommes jusqu’à un passé relativement récent.

La communication de l’autorité, de la domination, de la soumission

La manière dont on sert une poignée de main est significative de la manière de penser et peut vous informer, de votre interlocuteur, s’il est soumis ou dominant.

On repère 3 types basics de poignées de mains : votre interlocuteur vous présentera une main :

–       Dominante, vous penserez « il essaiera de me dominer, méfiance ! »

–       Egale, vous penserez « je me sens à l’aise avec lui »

–       Soumise, vous penserez « je peux lui faire faire ce que je veux »

Dans le premier cas, sa paume sera dirigée vers le bas ; elle signifie un caractère assuré et dominant chez votre interlocuteur.

Dans le second cas, sa paume sera dirigée vers le coté gauche ; il considérera vos rapports comme égaux.

Dans le troisième cas, sa paume est dirigée vers le haut ; ce signe de soumission symbolique ne veut pas forcément dire que la personne est REELLEMENT soumise, mais plutôt qu’elle vous considère comme en charge de la situation.

Les différentes poignées de mains et leurs significations

Votre interlocuteur vous serre la main en bec de canard

C’est le signal que vous n’êtes pas le bienvenu, et qu’on ne vous tient pas en haute estime.

Le broyeur de phalanges

Poignée de main fréquente chez les personnes qui manquent de confiance en soi, elles pourront chercher dans ce geste une confrontation pour échapper à ce sentiment d’infériorité.

Il/elle vous serre la main en vous agrippant le coude ou le biceps de sa main gauche

Votre interlocuteur veut symboliquement vous empêcher d’agir ; il cherchera à vous manipuler et à vous influencer dès les premières minutes de votre entretien.

Il/elle vous serre la main en vous tenant l’avant-bras

Tout comme la paume en pronation (vers le bas), c’est un signe de domination.

Votre interlocuteur vous serre la main avec une mollesse volontaire

Une poignée particulière qui indique un refus de s’engager ou de vous considérer comme un interlocuteur crédible.

Il/elle vous tend l’index en guise de poignée de main

Ce geste aussi rare que malvenu, traduit le mépris que votre interlocuteur ressent pour vous.

Votre interlocuteur vous serre la main avec ses deux mains réunies

Il simule une attitude amicale qu’il ne ressent peut-être pas le moins du monde. On l’aperçoit essentiellement chez les politiciens.

Une poignée de main très appréciée chez Yasser Arafat.

Il vous tend le bout des doigts

C’est le signal du désintérêt latent envers vous qui parcoure son esprit.

Il pause sa main gauche sur votre épaule en vous serrant la main

Il vous apprécie surement mais vous considère comme un vassal ; c’est un signe de domination.

Votre interlocuteur vous serre la main de manière fuyante

C’est un grand hypocrite (s’il vous sourit, évidemment).

Il vous serre la main en regardant par dessus votre épaule

Cette poignée de main est mécanique.

Il vous serre la main durant une minute interminable

C’est un pompeur d’énergie. Une personne surement sympathique mais qui essaiera de combler un manque affectif de manière épuisante.

Ils se serrent les mains tout en regardant ailleurs

Ils haïssent de devoir s’entendre.

N’oubliez jamais que c’est bien beau de savoir analyser une poignée de main, mais encore faut-il savoir la serrer ! Je vous conseille alors de regarder toujours la personne dans les yeux lorsque vous lui serrez la main, en position d’égalité. Ne soyez ni trop loin ni trop près de votre interlocuteur et vérifiez que vous n’avez pas les mains moites. Et, pour les demoiselles qui ne le savent pas encore : serrez la main DROITE. 😉

Par ailleurs, il se peut que lors de votre première rencontre avec une personne, tous deux gênés de devoir vous saluer, vous pouvez rater votre poignée de main. Si cela vous arrive, je vous conseille alors de recommencer! Regardez votre interlocuteur et lancez-lui “Je vous demande pardon; et si nous reprenions depuis le début ?” Vous gagnerez énormément en crédibilité.

Bien à vous tous,

Hugo

Petite analyse des poignées de mains

33 réflexions au sujet de « Petite analyse des poignées de mains »

  1. Delécluse dit :

    Bonjour Hugo,

    Je voudrais savoir ce que signifie une poignée de main avec l’index tendu en avant.

    (poignée de main normale, mais avec l’index tendu en avant dans le prolongement du dos de la main)

    Merci.

  2. Christophe dit :

    En me serrant la main, certaines personnes me tirent la main vers elle. A chaque fois, je suis surpris, car cela me déséquilibre un peu et me rapproche physiquement de la personne que je salue.
    Cette situation concerne des personnes assez différentes: ma nutritionniste ou un jeune collègue de travail, par exemple. Ce sont des personnes vraiment différentes: ma nutritionniste est une femme dans la quarantaine, soignée et qui m’a l’air sympathique, mon jeune collègue de travail est un homme qui a la vingtaine, à l’allure assez négligée et n’ayant pas fait beaucoup d’études.
    Que signifie le fait de tirer la main de l’autre ?

    Christophe

  3. Olivier dit :

    bonjour,
    je connais une personne qui me tend la main sans la serrer,elle reste ouverte sans faire de tape .
    de quoi s’agit-il je suis un homme et lui un peut plus âgée que moi.
    merci de votre réponse

    1. Pilume dit :

      Je ne suis pas mentaliste ni psy ni sociologue, mais d’intuition, ce geste me semble etre de la condescence. Ca ressemble à l’expression inconsciente d’un doute sur certaines aptitudes de l’interlocuteur—probablement leurs aptitudes sociales. Ca ressemble a une caricature de gallanterie. Rien de malveillant cependant, je pense.

  4. Sandrine Fattebert dit :

    Je bosse dans un hôpital. Le directeur me serre la main en bec de canard. Comme il y a eu une campagne de prévention sur l’hygiène des mains, je me dis que c’est pour ça. Ou peut-être me méprise-t-il…

  5. Julien dit :

    Bonjour Hugo,

    J’ai remarqué poignée de main en bec de canard arrive plus souvent qu’autrement avec les femmes. Alors est-ce c’est généralement un signe de refus ou plutôt de “délicatesse” ou de manque d’expérience?

    Merci!

    1. Hugo Gervex dit :

      Hello Julien !

      Il est vrai que cela arrive plus fréquemment avec une interlocutrice. Cela est dû au fait, tu as raison, de la volonté de délicatesse ou du manque d’expérience (les femmes serrent moins fréquemment la main que les hommes, et commencent à le faire plus tardivement). Donc ne le prenez pas mal messieurs ! 😉

      hugo

    2. Pilume dit :

      Prrnersonnellement, quand je le fais c’est un signe de mefiance ou plutot signe que je cherche à garder la personne à un certaine distance physique ou emotionelle.

  6. Ben dit :

    Je constate que beaucoup de gens détourne la tête lorsqu’on se sert la main.

    Je pense que je les regarde toujours directement (en souriant généralement).

    Je me demandais la signification du fait que très peu de gens me regarde directement lorsque je leur sert la main.

  7. Chris dit :

    Salut Hugo,
    Merci pour ton article. Perso, je bosse dans les soins et quand je reçois un client je lui serre la main en prenant son bras dans ma main gauche, je ne dirais pas que c’est une forme de domination, mais d’encouragement …

    1. Nancy tremblay dit :

      Tu domines mais positivement en leur disant : naignez crainte, je vous prend en charge! Cest dominant mais souhaitable. Domination n’implique pas tjrs manque de respect mais bon, ça arrive souvent des gens voudront dominer mais sans avoir l’envergure d’y prétende, cest la que ce glisse la domination mauvaise.

  8. Baris dit :

    Il est symptomatique chez les français de regarder la personne suivante quand on se serre la main. Par exemple en vous serrant la main je regarde à la personne à côté de vous et à son tour je regarde une troisième personne et finalement à la dernière personne je regarde vers tout le monde et j’essaie de dire quelque chose… Je n’ai jamais compris la raison. Peut-être que regarder les yeux d’une personne en serrant la main est considéré comme une sorte de domination, donc on ne le fait pas ? Je suis d’accord avec ce que vous dites (il faut regarder – sans trop insister bien sûr – dans les yeux de votre interlocuteur), qui contredit ce que je constate presque systèmatiquement…

    1. Hello Baris,

      je l’ai déjà observé aussi, mais pas de manière aussi symptomatique que tu le précises. D’après moi, cela ne vient pas tant du fait que regarder dans les yeux s’apparenterait à une domination (je ne suis pas du même avis que toi sur ce point), mais plutôt du fait que la salutation est, de plus en plus, bâclée ; les gens ne s’intéressant plus à l’autre et ayant donc hâte de terminer la session de “bonjour”, ils n’ont pas fini de serrer la main à leur premier interlocuteur qu’ils regardent déjà le second.

      Merci pour ton intervention Baris, n’hésite pas à continuer de réagir.
      A bientôt
      Hugo

  9. Dave dit :

    Présenter le coude à une main tendue, ça signifie quoi? J’aurais tendance à être insulté de ce geste, compte tenu qu’on éternue et tousse dans nos coudes pour éviter de contaminer nos mains…

    1. Hello Dave !

      Etrange manière de serrer une main. Si les mains de notre interlocuteur sont sales, je comprendrais qu’il veuille nous épargner les saletés, ou encore s’il a les mains prises ; bien que tendre son coude, même dans cette situation, est un peu maladroit (personne n’aime vraiment serrer un coude, peu importe la raison).
      Si aucune de ses raisons n’est présente, cela peut en effet traduire l’intention que tu nous décris (on peut voir symboliquement ici le refus de notre interlocuteur de se salir sa propre main en serrant la notre).

      La prochaine fois, tend aussi ton coude, pour lui montrer l’absurdité du geste ! 😉

      A bientôt
      Hugo

  10. Mauny dit :

    Tu tournes ta main vers toi, tu tends ton annulaire vers toi,et tu te dis qu’il s’est peut-être trompé de doigt…s’il confond annulaire et majeur, tu peux alors te vexer

    1. Hello Schurmann !

      Je te précise avant toute chose que l’on dit bien “annulaire”, et non “annuaire” (= bottin). 😉
      Pour répondre à ta question, soit ce geste provient d’une culture particulière, soit il n’en est rien et il possède donc une signification connue que des deux interlocuteurs (salut d’appartenance à un groupe, par exemple).

      A bientôt
      Hugo

  11. IceCream dit :

    Salut Hugo!
    Aujourd’hui je suis un peu partout mais ca c’est typique de mon impatience mais aussi de ma capacite a apprendre assez vite ce que j’aime.
    Bon voila : j’avais un ami qui avait pour habitude de tendre la main… mais PAS DE LA SERRER : bien sur cela nous foutais dans une colere noir mais comme on l’aimait bien on disait rien. Parfois il tendais le bras ou plus precisement les doigts mais ne fermait jamais son pousse. Au debut, vu son comportement a toujours vouloir attirer l’attention et a se vanter, je me disais que c’etais sa facon a lui de se rendre “inoubliable” lors de ses salutation mais n’y a-t-il pas autre chose la dessous ?
    Merci encore pour la reponse !

    1. C’est une bonne analyse IceCream !
      Elle est plausible du fait de la manière dont tu me décris ton ami. Néanmoins je ne peux pas t’éclairer simplement grâce à deux adjectifs le décrivant. Mais j’ai appris que lorsqu’une personne ne prend pas la peine de serrer la main comme il se doit, c’est qu’elle se désintéresse de l’interlocuteur, car elle se sent supérieure à lui.
      Si cela colle avec le profil de ton ami, je t’invite à te pencher sur la question.

      Par ailleurs, il n’y a rien de plus constructif que de dialoguer, alors pourquoi ne pas lui dire que cela vous dérange ? 😉

      Amicalement
      Hugo

  12. un_cas dit :

    Que dire d’une personne qui vous serre la main sans même jeter un regard vers vous? Main tendue, mais le regard complètement ailleurs?

    1. On peut facilement voir ici un désintérêt pour l’interlocuteur. La personne vous sert la main par courtoisie mais n’en à rien à fiche de vous, ou qui est préoccupée par autre chose.

  13. Lisa Louis dit :

    Mon chef sert les mains en regardant le haut du front voir le dessus du crane.
    Il parait qu’il est comme ça avec tout le monde.
    J’ai remarqué que c’est surtout quand il dit aurevoir?
    Qu’en pensez vous ?

    1. Hello Lisa !

      Je ne connais ni le contexte, ni ses gestes illustrateurs, ou autres “exo-gestes” (gestes de complément), bref, la simple évocation de ce comportement ne peut en rien m’aider à vous donner une réponse. Ça pourrait être tout autant un sentiment de supériorité, qu’un TOC, ou encore qu’une timidité, qu’une gène, ou qu’une fuite.
      Je suis désolé de ne pouvoir vous aider, mais c’est un bon exercice pour vous, puisque vous n’allez pas pouvoir interpréter le geste seul, mais vous devrez considérer tout son comportement, et chercher ce qui pourrait venir infirmer ou confirmer vos idées sur la signification de ce regard.

      Bon courage
      Hugo

  14. Player dit :

    Bon article avec plein de vrai, très utile pour les hommes dans n’importe quelle situation pour jauger quelqu’un que ce soit sur l’instant ou pour juger de l’évolution d’une relation (amicale ou professionnelle)

  15. kamal dit :

    j’ai remarqué que quelques filles serraient les mains de garçons le coude levé vers le haut.
    est-ce que vous pouvez me dire quelle est la lecture psychologique de cette poignée de mains? merci d’avance.

    1. Hello Kamal !

      Je ne crois pas qu’il y ait quelque chose à dire là-dessus, si ce n’est que le manque d’expérience ne poignées de mains de ces demoiselles explique sans doute leur maladresse 😉

      Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *