Comment paraitre très sociable aux yeux des inconnus ?

Vous l’avez sans doute remarqué, discuter avec un inconnu n’est pas donné à tout le monde : on ne trouve jamais quoi dire, on a peur de passer pour un idiot, on ne sait pas comment réagira la personne, etc. Pourtant, avec de l’entrainement vous pourrez facilement aborder quelqu’un dans la rue sans avoir peur que cette personne vous saute à la gorge, et tout ça en lui laissant une bonne impression ; car il est essentiel pour le mentaliste en herbe d’être sociable. Voici donc 3 conseils :

     1. Souriez

Vous l’avez compris, le sourire est essentiel dans la formation de mentalisme : il donne confiance, apporte la joie et _le plus important_ il est contagieux. Une personne qui sourit paraît plus franche, honnête et sympathique que quelqu’un qui tire la tronche. Vous donnerez envie à la personne en face de vous d’être agréable et vous lui laisserez une bonne impression.

     2. Soyez sûr(e) de vous

Ne vous approchez pas d’un inconnu en glissant un « euh…. Bonjour… » frêle et introverti. Approchez vous calmement mais sûrement de la personne en lui présentant avec assurance un « Bonjour » suivi de l’interpellation « Monsieur/Madame/Mademoiselle ». Vous ne devez pas vous exclamer « Bonjour Monsieur ! », mais plutôt lui donner un Bonjour franc et suspensif sous-entendant que vous allez continuer à parler.

Si vous bafouillez pendant la discussion ce n’est pas grave ! Reprenez en utilisant l’autodérision :

Excusez moi, les lundi ne réussissent pas à tout le monde (rire) 

Petite expérience personnelle : Je me rendais dans une salle de cinéma avec mes sœurs, mais on s’était arrêté devant un distributeur à l’entrée de la salle… Et j’avais particulièrement du mal à mettre une pièce de 2€ dans le distributeur. L’une de mes sœurs s’est exclamé que je faisais perdre son temps à la dame qui attendait derrière nous. Je me suis alors retourné vers cette dame qui, comptait ses sous (pour vous dire à quel point elle faisait attention à nous), en lui disant, tout sourire « Excusez-moi, mais il faut croire que je ne suis pas assez doué pour mettre une pièce dans ce distributeur ! ». Elle a rit et m’a rétorqué qu’elle ne serait peut-être pas plus douée que moi !

     3. L’art de la discussion

Pour cette partie nous consultons pour la dernière fois Félix, qui nous dit :

Lorsque vous souhaitez manipuler ou séduire (au sens « social » du terme, pas au sens sexuel) quelqu’un que vous ne connaissez pas, vous vous heurtez souvent au problème de la discussion. Que faire quand il y a un blanc pendant la discussion? Comment noyer ses propres techniques de manipulation dans une discussion ? (…)

Il existe deux types d’inconnus : ceux que vous dérangez et ceux à qui vous plaisez. Votre but sera d’être consensuel pour un maximum d’inconnus. Pour cela, il existe bon nombre de techniques très utilisées d’une part par les coachs personnels, d’autre part par les professionnels de la manipulation ou de la vente afin de mettre le client à l’aise.

Premièrement, vous intéresserez les inconnus si et seulement si vous parlez d’eux. À moins d’être connu ou très éloquent, vous n’avez pas intérêt à parler uniquement de vous. Clairement, vous aurez intérêt à terminer la majeure partie de vos phrases par une question d’accroche qui permet à votre interlocuteur de parler de lui. N’utilisez jamais de phrases affirmatives sans aucune accroche interrogative derrière.

Deuxièmement, regardez toujours votre interlocuteur dans les yeux. Si vous suivez ce blog régulièrement je ne devrais même pas avoir besoin de vous en parler. Ce conseil est FONDAMENTAL.

Troisièmement, vous devrez toujours avoir des sujets bateaux dans la poche. C’est-à-dire qu’un blanc est très mal vécu dans une conversation entre deux personnes qui ne se connaissent pas. D’office, lorsque deux inconnus se parlent, il existe une tension un peu pesante. Vous devrez absolument réduire cette tension avec votre interlocuteur en ayant toujours quelque chose à raconter. Le danger, c’est de parler de vous. Le bon manipulateur sait noyer le poisson en parlant toujours de son interlocuteur.

Il existe une technique de conversation appelée « l’écho conversationnel ». Cette technique est simple : il suffit de répéter les affirmations de votre interlocuteur en les paraphrasant. Dans votre cas, vous rajouterez toujours une accroche interrogative à vos répliques.

Voici une conversation typique entre deux inconnus qui débouchent souvent sur un blanc monstrueux :

– Il fait beau aujourd’hui ! ça fait du bien.
- Oui, il fait très beau.

Que dire de plus ? En utilisant l’écho conversationnel, on trouve une porte de sortie à toutes les situations gênantes qui proviennent lors d’un blanc.

– Il fait beau aujourd’hui ! ça fait du bien.
- Oui, le temps est superbe [<= paraphrase]. Qu’allez-vous faire aujourd’hui ? En profiter pour sortir un peu ? [<= accroche interrogative]

Évidemment, votre interlocuteur ne répondra pas forcément par une réplique avec  une belle accroche interrogative. C’est donc à vous de savoir enchaîner les discussions même après une affirmation forte de votre interlocuteur.

Poser des questions est le meilleur moyen de créer une discussion intéressante. Même si vous pensez que votre question tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, n’hésitez pas à la poser. Le plus dommage serait de ne rien avoir à vous dire.

Dans mon métier, j’ai souvent affaire à d’autres hommes d’affaires. Avant une réunion, pendant un repas : je DOIS avoir quelque chose à dire. Ce sont des relations professionnelles très importantes qui sont menacées si le courant ne passe pas.

J’essaie toujours de trouver une accroche sur un détail qui concerne mon interlocuteur. La marque de sa voiture, sa façon de s’habiller, sa montre qu’il doit particulièrement chérir etc. Si jamais je ne trouve rien d’intéressant à dire sur ce genre de choses, je le questionne sur son passé d’homme d’affaires, sur sa vie professionnelle actuelle. Au final on trouve toujours quelque chose à raconter aux personnes que nous ne connaissons pas. (Note de hugo : nous verrons dans le chapitre sur le cold reading comment deviner des choses sur les inconnus rien qu’en les observant).

Merci à Félix, encore une fois.

Le bon manipulateur doit apprendre l’art de la discussion. Pour cela, je vous recommande vivement le livre « Le grand art de la petite conversation« . Son auteur, Debra Fine, était une geek complètement introvertie. Elle n’avait aucune confiance en elle. Puis, elle a décidé de prendre les choses en main et a commencé à apprendre l’art de la discussion. Ce sont ses techniques qu’elle partage avec nous dans cet ouvrage qui coûte moins de 13€.

Le prochain article portera sur des exercices pratiques de manipulation. Nous clorons ce chapitre sur la manipulation mentale sur les techniques manipulatoires de détection de mensonges.

Comment paraitre très sociable aux yeux des inconnus ?

12 réflexions au sujet de « Comment paraitre très sociable aux yeux des inconnus ? »

  1. DakoCab dit :

    Salut Hugo ton blog est absolument formidable j´ai 13 ans et je m´y interresse beaucoup surtout les blog ou tu aide a reperer les mensonges, ca m´est utile parce que j´aime pas qu´on se foute de ma guele. En tout cas merci beaucoup. PS: j´aimerai tellement que tu fasse un article pour aprocher, non pas les inconnus mais les personnes timides, car apart en faisant de la sycronisation je vois pas comment on peut les aprocher. Evidament si je dis aprocher quelqu´un de timide ce n´est pas un unconnu… en attente de ta reponse merci =)

    1. Hello DakoCab !

      Je prends note de ta demande d’article et aviserai sur la possibilité d’en rédiger un sur ce sujet ! Merci pour ton idée 🙂

      A bientôt
      Hugo

  2. Quentin dit :

    Je trouve ce blog vraiment bien et utile (j’ai commence a lire avant hier, et je vais devoir mettre en application demain aux aurores !).J’ai hate, c’est vraiment cool d’obtenir ces capacites si peu communes mais si proches de nous.

    1. Merci d’avoir vérifié Billy ! 😉
      Mais tu penses bien que je ne me permettrai pas de vous écrire de l’intox ; ceci dit, je suis ravi que ces méthodes te plaisent !

      A très vite
      Hugo

  3. Romeo dit :

    J’aimerais vous poser une question a propos de se blog, j’avoue que c’est un peut hors sujet, mais j’ai besoin d’explication j’ai cliquer sur un sujet particulier qui s’appelle “Effet de halo” a fin de nourrire ma curiosité il me demande un mot de passe? est ce que cela et normal comment obtenir se mot de passe et pour quoi un mot de passe sur se sujet particulier Jesper Obtenir des réponse a mes question Merci de votre compréhension

    1. Eh oui Romeo,
      pour avoir accès à ces articles il te suffit de t’abonner à ma newsletter (le petit encadré “newsletter” sur la colonne de droite du blog) ; je te communiquerai alors les mots de passe par mail 🙂

      A très bientôt
      Hugo

  4. Claire dit :

    Bonjour,
    Dans mon boulot de commerciale, je pratique souvent l’art de la conversation. Je le maitrise assez bien.
    Mais je rencontre un problème, il m’épuise et m’occasionne une tension intérieure qui peut aller jusqu’aux maux de tête.
    Comment faire pour que je le vive mieux dans mon corps ?
    Si tu as une idée, je suis preneuse !
    Claire

    1. Hello Claire !

      Effectivement, l’art de la conversation demande des efforts, et ce sont justement ces efforts qui causent pas mal des maux. Il te faudrait alors diminuer ses efforts, en pratiquant plus quotidiennement mais moins ardemment. Par exemple, avec des inconnu(e)s dans la rue, ou dans un café, un restaurant, un magasin avec les vendeurs/ses, etc.

      De telle sorte que cela deviennent plus facilement une habitude ; comme cela, moins d’efforts lors du travail, et donc moins de maux. 🙂

      En espérant t’avoir aidé (n’hésite pas si je le peux plus encore),
      Hugo

      P.S. : Si les tensions continuent, une tisane, une bouilloire, un massage te feront aussi le plus grand bien 😉

  5. Nicilis dit :

    J’avoue, l’art de la conversation est vraiment super importante, depuis qu’on m’a fait découvrir cette astuce, je l’applique et je reparle à des personnes que je n’ai pas vu depuis 6mois-1an comme si on s’était quitté la veille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *